Beauxbatons & Magie
Bonjour et Bienvenue à Beauxbatons jeune sorcier!

Si tu n'as pas encore mit un pied dans notre univers magique, il est obligatoire d'aller s'inscrire dans notre Monde. Ici, ce n'est qu'une école!

Si tu es déjà inscrit et que tu as choisis d'étudier à Beauxbatons, qu'attends-tu pour aller en cours?

Tu veux en savoir un peu plus? Alors saches que Beauxbatons accueille principalement des filles, mais si tu es un garçon il reste encore de la place Wink
Vous serez réparti dans l'une des trois maisons (Félin(e) d'Or, Loup(ve) d'Argent, Renard(e) de Fer) et vous devrez tout faire pour la faire gagner! Cette maison sera donc votre seconde famille, et ce pendant 7 ans!
Sans compter que vous avez 8 matières obligatoires (Sortilèges et Enchantements, Potions, Histoire De La Magie, Botanique, Métamorphose, Maintien, Physique & Mentale, Ecriture) et qu'à partir de votre 5ème année vous devrez choisir un certain nombre d'Options, selon votre niveau (Equitation/course, Etude des moldus, Danse, Divination).
Un programme bien chargé n'est-ce pas? Alors ne perds pas ton temps et dépêches toi de rejoindre Beauxbatons! A moins que Durmstrang ou Poudlard ne te tente?


Partirez vous à la recherche de votre prophétie ?
 

Partagez|

Les visages familiers (Nathalie et Charlie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Ϟ
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis allée à ... À la bibliothèque, et... ?
Mes hiboux : 943
Date d'inscription : 30/12/2014
Mon âge IRL : 20

MessageSujet: Les visages familiers (Nathalie et Charlie) Sam 14 Oct - 18:08

    En ce samedi après-midi, assis sur un banc, je travaillais. Non ce n'est pas les premiers mots d'un roman pourrit. Je me suis sérieusement levé ce matin dans l'optique de bosser mes cours. Alors si vous le voulez bien faisons une minutes de silence pour ma fierté. Non mais je là blague mais en vrai je n'ai franchement pas envie de rire. Tout ça à cause de mes abrutis de parents. Oui encore eux. D'accord je rabâche tout le temps la même chose, mais quand même, ils m'ont menti. Et maintenant je suis à la traîne par rapport à ceux qui baignent dans la magie depuis toujours. J'ai horreur d'être à la traîne. Ce n'est pas une position faite pour moi. Donc je dois combler rapidement les lacunes avant qu'on me prenne pour un blaireau.

    Au bout d'une heure, je lève les yeux de mon livre pour m'accorder une petite pause. C'est à ce moment là que je l’aperçois. La seule personne dans le périmètre que je peux rattacher à ma vie d'avant. J'ai d'ailleurs été surpris, au moment de la répartition, de la retrouver ici. Je ne sais pas si elle m'a remarqué aussi. En tout cas nous n'avons pas eu l'occasion de discuter. On va dire aussi que je n'ai pas cherché à lui courir après. Je n'ai rien contre elle à vrai dire, mais je ne la connais pas vraiment et puis nous ne sommes pas dans la même maison. Pourtant je l'interpelle tout en lui faisant signe d'approcher. Bien entendu j'ai une idée derrière la tête.

    Eh Nathalie !

    Étape numéro une appâter le poisson ou plutôt la fille. Étape numéro deux voir si elle comprend les cours. Étape numéro trois se débrouiller pour la convaincre de m'aider sans pour autant paraître idiot.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ϟ
Voir le profil de l'utilisateur
Descends nous voir, entends nos paroles, nous chantons en-dessous du sol.
Mes hiboux : 223
Date d'inscription : 02/09/2017

MessageSujet: Re: Les visages familiers (Nathalie et Charlie) Dim 15 Oct - 12:46

Une Féline d'Or. Nathalie s'était fait répartir dans cette maison après sa présentation devant les directeurs. Si elle en était contente ? Elle ne savait pas trop en fait, vu qu'elle ne s'était pas renseignée sur les différentes maisons de Beauxbatons. Pas par manque d'intérêt mais pour ne pas être déçue si elle n'était pas dans la maison qu'elle voulait. Ainsi elle aurait l'occasion de découvrir sa maison avant de connaître les Loups ou les Renards et regretter de ne pas y être.

Les débuts à l'Académie furent... Folkloriques. Après s'être perdue des dizaines de fois et avoir demandé son chemin à à peu près toute l'école, elle avait fini par connaître les itinéraires reliant ses salles de cours, sa salle commune et le réfectoire. Rien de plus, rien de moins. Juste le nécessaire.

Les cours avaient commencé depuis deux semaines et Nathalie, pour une fois, voulu remercier ses parents de lui avoir donné une éducation sorcière. De cette façon elle n'était pas perdue et comprenait quasiment tout ce qui se disait en classe là où certains de ses camarades étaient déjà perdus. Étaient-ils nés moldus ou élevés par des parents qui ne voulaient pas leur faire connaître leurs pouvoirs, elle n'aurait su le dire. Tout ce qu'elle savait, c'est qu'ils étaient paumés et qu'elle n'aurait pas aimé être à leur place.

Ce samedi matin, Nathalie se leva tôt pour achever ses devoirs. Il lui en restait deux à faire pour lundi et un pour le vendredi. Elle avait décidé de tous les achever avant le déjeuner pour avoir l'après-midi de libre. La journée était ensoleillée et les températures assez élevées, un temps idéal pour faire le tour des jardins.

Après avoir mangé, elle remonta non sans mal dans son dortoir pour enfiler une veste en jeans par-dessus son t-shirt beige et son pantalon en toile grise puis enfila son bonnet sur ses cheveux. Une tenue bien plus confortable que l'uniforme qu'elle était obligée de porter en semaine...

Il était déjà presque treize heures quand enfin elle pu sentir l'air frais sur son visage. Bon... Il semblerait qu'il ne fasse pas si chaud que prévu au final. Pas dérangée par cette légère brise, Nathalie ne changea pas ses plans et se mit en route. Pourtant, elle ne marchait que depuis dix minutes quand elle entendit son nom retentir dans son dos. Qui donc connaissait son prénom ? Elle n'était pas là depuis assez longtemps que pour avoir des amis... Intriguée, elle se retourna et aperçu une tête connue. Charlie Guérin. Elle avait bien cru le reconnaître à la présentation mais, ne l'ayant jamais vraiment connu à Bordeaux, elle n'en était pas sûre. Surtout que ses parents connaissaient tous les sorciers de la ville et ne lui avaient jamais parlé de sa famille.

Curieuse à l'idée de savoir s'il se souvenait d'elle, elle s'avanca dans sa direction.

Salut ! Alors comme ça tu es sorcier ?

Elle sourit amicalement, espérant qu'une touche d'humour serait une bonne approche.

♣ ------ ♣ ------ ♣


Nathalie Roussel
Let them be resentful, and hard and loving and silly. Let them be right.
©️ Lilie



Dernière édition par Nathalie Roussel le Lun 18 Déc - 21:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ϟ
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis allée à ... À la bibliothèque, et... ?
Mes hiboux : 943
Date d'inscription : 30/12/2014
Mon âge IRL : 20

MessageSujet: Re: Les visages familiers (Nathalie et Charlie) Jeu 2 Nov - 20:49

    La féline se rapproche ce qui est un bon point pour ma première étape. C'était pas forcement gagné. Je veux dire ce n'est pas comme si nous avions fait les quatre cents coups ensemble à l'école. On a juste fréquenté le même lieux pendant quelques années sans vraiment se connaitre. Qu'on se reconnaisse c'était déjà bien. Enfin ça me suffisait même si le fait de la voir ici me donné l'impression que j'aurais peut-être pu savoir qui j'étais un peu plus tôt. Quoi que si ça se trouve, ce monde est nouveau pour elle aussi. Rien dans ses paroles me permet de le savoir en tout cas.

    Crois moi j'étais moi même étonné quand j'ai reçu la lettre.

    Je préfère être honnête parce que pour le coup ça m'arrange. De un je passerai moins pour le dernier des abrutis quand je lui dirai que je ne comprends pas tous pour le moment. Et de deux, je suis un sorcier à qui on a pas laissé sa chance, alors quand je commencerai à surpasser tout le monde en magie je pourrai dire que c'est uniquement grâce à mon talent. Donc autant que les gens sachent que je n'ai pas été élevé dans la magie. Et si ils trouvent que mes parents sont des idiots pour m'avoir élevé dans l'ignorance, tant mieux, c'est justement mon opinion.

    Et je suis également surpris de te trouver aussi loin de Bordeaux. Alors tu en penses quoi de Beauxbâtons ?

    Je lui retourne enfin son sourire. D'une façon assez spontané je dois dire. Soit à force c'est devenu une habitude de faire en sorte de mettre les gens dans ma poche, soit je suis peut-être content de discuter avec quelque'un
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ϟ
Voir le profil de l'utilisateur
Descends nous voir, entends nos paroles, nous chantons en-dessous du sol.
Mes hiboux : 223
Date d'inscription : 02/09/2017

MessageSujet: Re: Les visages familiers (Nathalie et Charlie) Lun 18 Déc - 21:54

Nathalie s'arrêta à environ un mètre de son ancien et nouveau camarade. Elle n'avait même jamais vraiment réalisé qu'ils avaient le même âge avant de le voir à la répartition.

Crois moi j'étais moi même étonné quand j'ai reçu la lettre.

Elle fut étonnée de la réponse que lui fournit Charlie. Ainsi, lui non plus ne savait pas qu'il était sorcier? Pas étonnant qu'elle n'en ait pas eut connaissance plus tôt, du coup. Était-il né moldu, alors, ou ses parents lui avaient-ils caché la vérité? Ou encore une autre option : ses parents sont morts et il a été élevé chez des moldus. En tout cas, le résultat était le même : il avait découvert l'existence de la magie le jour où sa lettre est arrivée. Même si Nathalie n'avait pas eu une enfance heureuse, elle avait au moins eu la chance de ne pas vivre onze ans dans le mensonge à penser que les livres de Harry Potter n'étaient que des fictions sorties de la tête d'une femme à l'imagination débordante.

Tu es né moldu ?

Elle avait tenté la solution la moins horrible qui n'impliquait ni mensonges ni décès. Être né moldu expliquerait de façon moins désagréable qu'il n'ait pas eu connaissance de notre monde. N'ayant pas envie de rester plantée devant le renard pendant des heures, elle s'installa à bonne distance de lui sur le même banc, se plaçant en tailleur face à lui, donc perpendiculairement au banc.

Et je suis également surpris de te trouver aussi loin de Bordeaux. Alors tu en penses quoi de Beauxbâtons ?

Ca, c'était plutôt normal. Personne à Bordeaux ne savait que sa famille était sorcière tellement ils s'étaient adaptés à la vie moldue. Surtout depuis que les jumeaux étaient certifiés cracmols et qu'ils avaient imposés leur mode de vie dans la maisonnée. Il y avait une télévision, des consoles, des téléphones portables - Nathalie elle-même devait en avoir un constamment sur elle.

C'est le paradis à côté de chez moi. Il faut juste que je m'adapte aux gens. Et toi, qu'en penses-tu?

♣ ------ ♣ ------ ♣


Nathalie Roussel
Let them be resentful, and hard and loving and silly. Let them be right.
©️ Lilie

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ϟ
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis allée à ... À la bibliothèque, et... ?
Mes hiboux : 943
Date d'inscription : 30/12/2014
Mon âge IRL : 20

MessageSujet: Re: Les visages familiers (Nathalie et Charlie) Sam 20 Jan - 20:35

    La fameuse question n'avait pas mis longtemps à être lancée. Tant mieux car je me voyais mal tourner autour du pot. Au moins maintenant la situation serait posée. Je gardais le sourire aux lèvres avant de répondre. L'air gêné serait en effet vite capté comme faux, alors même pas la peine d'essayer. C'est pas dans ma nature la gêne.  

    Non mais c'est tout comme. Ma père est un sorcier mais il a préféré adopter le style de vie moldu en adoptant ma mère. Je ne sais pas si c'est très répandu, mais je trouve ça bizarre.

    En réalité mes grand-parents m'avaient dit que mon géniteur était un vrai cas clinique. En même temps il faut être soit fou soit débile, voir les deux, pour décider de vivre sans la magie alors qu'on a la chance d'avoir des pouvoirs. Mais je préférais faire l'ignorant, histoire que Nathalie soit habituée à m'apprendre des choses. Oui je sentais bien qu'elle pouvait être la personne idéale pour m'aider dans mes études alors autant qu'elle commence avec les bases. En tout cas la première étape était bien partie car elle commençait à prendre ses aises.

    Ça me plait bien d'être ici. C'est tout nouveau pour moi mais je me sens plus à ma place qu'avant. C'est pas que je me sentais supérieur aux autres, mais différent ou quelque chose comme ça.

    Genre le modeste. Bien sur que j'étais supérieur aux moldus. Mais bon elle comprendra bien plus tard que c’était du baratin, or à se moment là ce sera trop tard car nous serons amis. Enfin amis ou quelque chose qui s'en rapproche. Je ne crois pas que ce soit très sain quand on manipule ses amis.

    Au fait je ne t'ai pas demandé tu n'es pas née moldu n'est ce pas ?

    Pourvu qu'elle ne le soit pas sinon son enseignement serait moins optimal. Quoi que d'après notre préfet les bons élèves de l'école sont surtout des félins. Enfin ce mec semble dire aussi beaucoup de conneries.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ϟ
Voir le profil de l'utilisateur
Descends nous voir, entends nos paroles, nous chantons en-dessous du sol.
Mes hiboux : 223
Date d'inscription : 02/09/2017

MessageSujet: Re: Les visages familiers (Nathalie et Charlie) Mar 30 Jan - 22:14

Non mais c'est tout comme. Ma père est un sorcier mais il a préféré adopter le style de vie moldu en adoptant ma mère. Je ne sais pas si c'est très répandu, mais je trouve ça bizarre.

Entendant cela, Nathalie eut malgré elle un mouvement de recul. Elle qui croyait avoir eu une enfance horrible, au moins ses parents ne lui avaient pas menti pendant onze ans. Comment pouvait-on priver consciemment son enfant de ce mode de vie qu'était celui des sorciers? Elle avait toujours adoré sa condition et ne s'était jamais imaginée vivre autrement. Enfin, peut-être que, quand on ne connaît rien d'autre, on s'habitue à la vie de moldu sans ressentir de manque... Mais le révélation n'en est que plus douloureuse au final.

Je trouve ça horrible de cacher une telle chose à son enfant! Je ne comprends déjà pas que ton père ait adopté le mode de vie moldu en en épousant une. L'un et l'autre ne sont pourtant pas incompatibles...

Elle le voyait bien chez elle : même si ses frères étaient des cracmols, rien n'empêchait les parents ou Nathalie d'utiliser la magie. Certes, ils avaient également adopté le style des moldus en achetant des appareils comme la télévision, les téléphones portables et des ordinateurs - dont Nathalie n'avait jamais su se servir autrement que comme une planche - mais ils utilisaient toujours la magie pour la plupart des tâches quotidiennes.

Ça me plait bien d'être ici. C'est tout nouveau pour moi mais je me sens plus à ma place qu'avant. C'est pas que je me sentais supérieur aux autres, mais différent ou quelque chose comme ça.

Comprenant tout à fait ce qu'il disait, Nathalie hocha la tête. Elle aussi ne s'était jamais sentie à sa place dans l'école moldue où on l'avait placée, ni même dans sa propre maison. Elle avait beau n'être à Beauxbâtons que depuis peu, elle s'y sentait bien, entourée de gens qui ne la connaissaient pas. Elle pouvait être n'importe qui, ici.

C'est normal, nous sommes différents d'eux. Certaines familles de sorciers ne se mêlent pas du tout aux moldus parce qu'ils se pensent supérieurs à eux ; ce qui n'est pas le cas, nous sommes juste différents.

Sa famille faisait partie de ces fameux sorciers, avant. Avant que ses frères ne naissent et que les parents n'aient plus de temps à accorder à leur fille aînée. Ils l'ont placée dans une école pour enfants moldus, se sont mêlés à ces gens. Peut-être était-ce soudain changement de mode de vie qui a fait que Gad et Jazz n'avaient pas développés de pouvoirs.

Au fait je ne t'ai pas demandé tu n'es pas née moldu n'est ce pas ?

Nathalie sourit. Il avait bien vu, certainement aidé par les dernières paroles qu'elle lui a dites.

Non, je suis de sang-mêlé. Mes parents sont tous les deux sorciers et j'ai eu la chance qu'ils ne me cachent rien de mes pouvoirs.

♣ ------ ♣ ------ ♣


Nathalie Roussel
Let them be resentful, and hard and loving and silly. Let them be right.
©️ Lilie

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ϟ
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis allée à ... À la bibliothèque, et... ?
Mes hiboux : 943
Date d'inscription : 30/12/2014
Mon âge IRL : 20

MessageSujet: Re: Les visages familiers (Nathalie et Charlie) Jeu 15 Fév - 12:28

    J'avais fait comme si je n'avais pas vu la réaction de Nathalie. Je n'avais pas envie qu'elle se sente mal à l'aise et qu'elle finisse par s'excuser parce que "c'est franchement pas bien de juger les parents des autres". Bon si ça se trouve je m'avançais trop et il ne lui serait même pas venu à l'esprit de se sentir gêner. Enfin il vaut mieux prévenir que guérir. De toute façon ce n'était pas bien compliqué de faire comme si de rien était car, j'avais eu exactement la même réaction qu'elle quand j'avais reçu ma lettre. Je n'avais pas été effrayé quand mon père avait fini par sortir sa baguette d'un placard pour me faire une démonstration. Ni même énervé. Non j'étais juste dégoutté. Le mensonge ça brise une famille. Il avait été capable d'évoquer ce sujet 'fâcheux' avec ma mère, mais à deux ils étaient tellement faibles qu'ils n'avaient même pas réussi à me dire la vérité. Un mois pour parler, onze ans à se taire. Cherchez pas la logique, il n'y en a pas.

    Quoiqu'il en soit, Nathalie n'avait pas mis longtemps à exprimer à voix haute son point de vue. Je n'avait rien à redire, elle avait parfaitement résumé la situation. En tout cas j'étais rassuré d'être face à ce genre de réaction qui ne faisait que renforcer mon opinion. Mes parents sont des ploucs. Enfin je préférais clôturer le sujet en hochant la tête de bas en haut. Le plus important maintenant était Beauxbâtons.


    Visiblement dire que je ne me sentais pas supérieur aux autres avait fait mouche. J'étais sûr que j'avais vu juste. En même temps elle ne m'avait pas regardé comme un ovni comme mes grand-parents l'avaient fait quand j'avais débarqué chez eux pour me familiariser avec ce nouveau monde. Ces vieux étaient fermés d'esprits mais je les adoré déjà. Enfin, tout ça pour dire qu'au premier abord elle n'avait pas l'air d'une sorcière qui se sent supérieure, dans le sens mauvais du terme, aux autres. "Différents" comme elle venait de dire à son tour. C'est un autre point de vue effectivement. L'autre bon point, et là je n'y pouvais rien, était qu'elle était de sang-mêlé. Étrange manière de dire que tu as moins de risque d'avoir de la consanguinité dans ta famille. Rien que pour cette raison mes grand-parents étaient très heureux de ne pas être de sang pur.

    J'imagine que tu es assez à l'aise avec la magie alors !

    Encore une fois j'attendais à tout prix était un oui. Mais il fallait que j'en demande plus. Que je fasse encore plus l'ignorant. Je n'avais pas beaucoup parlé et je ne voulais pas qu'elle capte que les seules informations qui m’intéressaient pour le moment étaient sur ses capacités à m'aider dans ma scolarité. Ainsi avant qu'elle ait le temps d'en placer une je repris la parole.

    Enfin je dis ça mais en réalité je n'ai aucune idée de la façon dont fonctionne une famille de sorciers.

    Pour être parfaitement honnête ça m’intéressait quand même de savoir comment fonctionnait normalement une famille de sorciers.

♣ ------ ♣ ------ ♣
manipulateur
qu'est ce que vous croyez ? la séduction a toujours été une histoire de manipulation.
Revenir en haut Aller en bas
Ϟ
Ϟ Contenu sponsorisé Ϟ

MessageSujet: Re: Les visages familiers (Nathalie et Charlie)

Revenir en haut Aller en bas
Les visages familiers (Nathalie et Charlie)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Beauxbatons & Magie :: Le domaine :: Parc-
Sauter vers: