Beauxbatons & Magie
Bonjour et Bienvenue à Beauxbatons jeune sorcier!

Si tu n'as pas encore mit un pied dans notre univers magique, il est obligatoire d'aller s'inscrire dans notre Monde. Ici, ce n'est qu'une école!

Si tu es déjà inscrit et que tu as choisis d'étudier à Beauxbatons, qu'attends-tu pour aller en cours?

Tu veux en savoir un peu plus? Alors saches que Beauxbatons accueille principalement des filles, mais si tu es un garçon il reste encore de la place Wink
Vous serez réparti dans l'une des trois maisons (Félin(e) d'Or, Loup(ve) d'Argent, Renard(e) de Fer) et vous devrez tout faire pour la faire gagner! Cette maison sera donc votre seconde famille, et ce pendant 7 ans!
Sans compter que vous avez 8 matières obligatoires (Sortilèges et Enchantements, Potions, Histoire De La Magie, Botanique, Métamorphose, Maintien, Physique & Mentale, Ecriture) et qu'à partir de votre 5ème année vous devrez choisir un certain nombre d'Options, selon votre niveau (Equitation/course, Etude des moldus, Danse, Divination).
Un programme bien chargé n'est-ce pas? Alors ne perds pas ton temps et dépêches toi de rejoindre Beauxbatons! A moins que Durmstrang ou Poudlard ne te tente?


Partirez vous à la recherche de votre prophétie ?
 

Partagez | 
 

 [Saison 6 - Intrigue 2 - MRPG 1] La quatrième attaque

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
Mes hiboux : 57
Date d'inscription : 29/12/2014
MessageSujet: Re: [Saison 6 - Intrigue 2 - MRPG 1] La quatrième attaque   Jeu 9 Juin - 14:17

Spoiler:
 



Nathaniel E. Petterson
Il l'aimait.

Qu'est-ce que Maggie avait-elle bien pu lire dans ses yeux? Qu'est-ce qu'il avait pu dévoiler en essayant du regard, de lui faire comprendre qu'elle pouvait lui faire confiance? Il n'en savait rien. Il espérait simplement qu'elle ne verrait rien d'autre que le fait qu'il tenait à elle. Et vu l'intensité de son regard, elle tenait à lui aussi. D'un certain point de vue, heureusement qu'il y avait l'auror. Être rattaché à Maggie de cette manière lui aurait presque donner l'illusion qu'ils ressentaient la même chose... qu'il aurait pu se permettre le geste de trop. Liés par le regard, il aurait voulu ne jamais la quitter des yeux, mais il savait que pour leur bien, autant personnel qu'immédiat, il ne pouvait pas se permettre ce genre d'erreurs. Il sentait encore la douceur de sa joue sous son pouce, balayant l'image qui lui avait traversé l'esprit à ce moment-là. Oui, heureusement que l'auror était là. La colère qu'il éprouvait à son égard avait été suffisamment forte pour que son imagination se concentre sur lui et non sur Maggie. Et pourtant, l'embrasser aurait été une bien belle manière de répondre à l'auror...

Il ne croyait pas en l'amour... Le plus beau mensonge de toute sa vie! En vérité, il y avait du vrai là-dedans. Ce sentiment était toujours aussi incroyable à ses yeux... Il aimait Maggie, il ne pouvait pas le nier. Plus le nier. Son regard était toujours attiré vers elle, caressant sa joue, ses lèvres ou ses cheveux comme il aurait aimé que ses doigts le fassent, s'attardaient parfois sur cette main qu'il aurait voulu prendre, cette hanche qu'il aurait voulu effleurer... Rencontrer son regard et lui dévoiler son âme sans pudeur... Mais ce n'était que son imagination. C'était impossible à réaliser et même pas souhaitable. Il risquait de la perdre. Et s'il se sentait apte à être son ami pendant le laps de temps que durait sa propre vie, il se savait, en revanche, incapable de supporter d'être davantage pour elle et de se voir interdire la possibilité de rester avec elle. Longtemps. Très longtemps.

Il ne croyait pas en l'amour... La réplique était sortit d'elle-même, comme pour contredire l'auror. Elle tombait aussi à pic car si jamais Maggie avait soupçonné quelque chose, ce petit mensonge le mettrait à l'abri encore un certain temps. Non, il le mettrait à l'abri tout court. Il suffisait simplement de ne pas se dévoiler et Maggie n'en saurait jamais rien. Après tout, ne s'étaient-ils déjà pas dit qu'ils s'aimaient sans que cela n'ait de connotation amoureuse? Quoi qu'il commençait à se demander si, le concernant, cela n'avait été une sorte d'aveu. Ces mots s'étaient échappés de ces lèvres alors que ce n'était pas prévu. Naturellement. Comme une évidence. C'était une évidence. Il avait simplement choisit de les interpréter autrement. Et Maggie les avait naturellement interprété amicalement.

Mais il l'aimait. Debout, sa baguette à la main, ses bras le long du corps, Nathaniel expira profondément. En une fraction de seconde, Maggie était apparue derrière l'auror après avoir bloqué son intact et, sans utiliser sa baguette, l'avait violemment frappé derrière la tête, l'assommant sur le coup, le laissant s’effondrer sur le sol, inconscient. Il n'y avait nul trace de croc sur ses lèvres ni de noir sous ses yeux. Elle avait utilisé sa vitesse vampirique sans s'abandonner à cette rage qu'il avait vu se déchainer chez elle. Rassuré de savoir qu'elle ne se sentirait pas coupable de ne pas avoir utilisé sa baguette ou d'avoir cédé à sa colère, Nate soupira.

Le silence était assourdissant. Nathaniel ne quittait pas Maggie du regard. Enfin seuls. Uniquement elle et lui. Mag' et Nate. Et ils étaient presque en forme. Pourtant, il mourrait d'envie de réduire la distance qu'il y avait entre eux, de la prendre dans ses bras et de l'embrasser. La rassurer. La protéger. Ses yeux cillèrent. Il balaya ses pensées parasites et franchement indésirable et rangea sa baguette dans sa poche arrière avant de reporter son attention sur Maggie, un bref éclair d'inquiétude traversant son regard, il lui demanda en s'approchant d'elle :

"Est-ce que ça va?"

La question était vaste. Il parlait de son état physique car l'auror l'avait tout de même touché et être sourde pour elle cela devait être terrible. Déjà pour un humain, alors avec son ouïe développée, elle avait dû le sentir passer. Son sortilège d'annulation ayant fonctionné, elle avait également dû entendre ce que l'auror disait. Il l'avait sentit se crisper aussi, une lueur de colère au fond du regard. Est-ce qu'elle arrivait à encaisser ses paroles? A en faire abstraction? A ne pas croire qu'elle était un monstre comme il le prétendait? Quel impact avaient eu les mots de l'auror sur elle? Surtout après son éclat de colère. Il se souvenait encore de son regard perdu, horrifiée, stupéfaite par ce qu'elle avait fait... ou ce qu'elle avait faillit faire. Il n'en savait encore rien. Il espérait qu'elle ne vivait pas mal son éclat de fureur. Aurait-il été un vampire, vu sa réaction, il aurait probablement été capable de la même chose...

Le regard de Maggie s'était adoucit en croisant son propre regard. En guise de réponse, quelques secondes plus tard, elle refermait ses bras dans son dos, après les avoir glissé sous ses bras. Habitué, à présent, aux câlins de Maggie, Nate réussit à ne pas se crisper, un réflexe qu'il arriverait à tuer sur le long terme. Refermant l'un de ses bras dans le dos de son amie, il posa son autre main sur sa tête, lui caressant les cheveux doucement. Était-ce un geste de trop ou pas, il n'en savait rien et il s'en fichait. Maggie avait besoin de réconfort et il pouvait le lui offrir. Il se laissa même aller à poser sa joue contre son front. L'étreinte était étrange. A la fois rassurante, réconfortante... Mais il ne pouvait s'empêcher de l'apprécier d'une manière que Maggie ne pouvait soupçonner. Un frisson lui chatouilla la nuque alors que sa main posée dans son dos, lui caressaient les côtes, dans un geste qu'il voulait rassurant.

Aavant que son imagination ne lui suggère de donner à ce geste un caractère plus délicat et plus sensuel, Nathaniel tourna son visage pour embrasser Maggie sur le front et cessa son geste avant de s'écarter doucement d'elle. Ils avaient encore du chemin à faire. Si ces calculs étaient exacts, et que les lieux fonctionnaient comme en Angleterre, il ne leur restait qu'une salle à trouver, celle où étaient stockées toutes les prophéties.

Nathaniel le vit dans le regard de Maggie avant d'entendre les pas de l'intrus approcher : il y avait un autre auror. Il regarda autour d'eux pour voir s'il y avait une cachette, de préférence, pas trop exigüe... Il saisit l'avant-bras de Maggie, ignorant volontairement sa main, pour l'entrainer dans le couloir étroit perpendiculaire au couloir où ils venaient de se battre contre l'auror. Il avait vue une porte, espérant à moitié que cela les permettrait d'aller à la zone suivante. Mais quand il ouvrit la porte, il éclaira une pièce à peine plus grande qu'un placard à balai et assez basse pour que seul, un elfe de maison puisse y entrer sans se baisser. Ce qui expliquait la poignet basse.

S'accroupissant, Nate entra à l'intérieur et se glissa le plus loin possible, assis en pliant ses jambes pour permettre à Maggie de refermer la porte derrière elle quand elle l'aurait rejoint...[font]


Dernière édition par Ghost le Jeu 9 Juin - 14:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mes hiboux : 1332
Date d'inscription : 16/07/2013
avatar
Je suis le big boss
MessageSujet: Re: [Saison 6 - Intrigue 2 - MRPG 1] La quatrième attaque   Jeu 9 Juin - 14:17

Le membre 'Ghost' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Zones' : 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beauxbatonsandmagiev.forumactif.org
Mes hiboux : 57
Date d'inscription : 29/12/2014
avatar
MessageSujet: Re: [Saison 6 - Intrigue 2 - MRPG 1] La quatrième attaque   Jeu 9 Juin - 17:44

Zones:
 



« Infiltration en France »

Nathaniel & Maggie




Maggie A. Wight

    Le corps de l'auror émit un bruit sourd tandis qu'il s'écrasait au sol. L'auror était mis hors d'état de nuire, mais il était vivant. Il n'était certes, pas au mieux de sa forme, mais il respirait. Je n’éprouvais aucun remords, aucune culpabilité. J'avais fait ce qu'il me semblait juste pour protéger la personne que j'aimais, et je ne le regrettais absolument pas.


Je ne m'attarde pas plus longtemps sur le corps inerte de l'auror avant de relever les yeux vers Nate. Je ne le quitte pas des yeux pendant que je rangeais ma baguette dans ma poche. L'auror avait tenté de nous diviser, pauvre de lui. Si seulement il avait pu s'apercevoir de l'importance de notre amitié, il aurait très vite renoncé à essayer de retourner Nate contre moi. "Tu crois l'aimer" Ses mots ne cessèrent de raisonner en moi. Comme il l'avait dit, Nate ne croyait pas en l'amour, du moins pas en l'amour amoureux. Toutes personnes qui faisaient un peu attention à Nate voyait qu'il ne s'attachait pas vraiment avec ses petites-amies. Je le savais, alors pourquoi une partie de moi espérait que Nate croie en l'amour ? Pourquoi à chaque fois que je posais les yeux sur lui, je me sentais aussi bien ?

Nate me demanda comment ça allait. Alors que tout à l'heure, j'étais complètement perdue, maintenant je pouvais affirmer que tout allait bien. L'auror respirait toujours et surtout, et c'était l'essentiel, Nate n'avait rien. Il n'avait reçu aucun sortilège, aucune coupure, il allait bien. Il y avait juste cette lueur d'inquiétude dans son regard qu'il suffisait d'effacer. Tout allait bien, et tout irait encore mieux une fois qu'on aura trouvé nos prophéties et sortit de cet endroit.

Ma colère était redescendue dès l'instant où j'avais croisé le regard de Nate, l'auror ne nous connaissait pas assez pour que ses paroles ne m'atteignent pas. J'étais un monstre, je le savais et je vivais avec cette idée depuis plus d'un siècle, l'auror n'avait pas vraiment fait de grandes découvertes. Je tentais de vivre avec en essayant de me racheter en utilisant mes facultés vampiriques en protégeant ceux que j'aimais. Ça, je m'y suis faite avec le temps et je ne voulais pas que Nate s'inquiète pour ça.

Et le seul moyen que je trouvai pour qu'il ne s'inquiète plus, était de réduire l'espace qui existait encore entre nous. Je ne voulais pas qu'il s'inquiète plus que nécessaire et je dois dire que ça m'arrangeait bien. Je n'aimais pas être trop longtemps éloigné de lui, j'avais besoin de le sentir contre moi. Je m'avance donc vers Nate pour le prendre dans mes bras et le serrer fort contre moi... tout en dosant ma force bien entendu.

« Ne t'en fais pas, ça va. »

Un simple murmure perdu dans son torse tout en fermant les yeux. J'étais tellement bien dans ses bras, pourquoi faudrait-il que je m'éloigne ? Je souris en sentant sa main caresser mon dos, puis mes côtés, en espérant qu'elles continuent ses gestes tendres... en espérant que Nate les dirige un peu plus bas sur mes hanches et que la main qui caressait mes cheveux rejoigne la première. Des frissons me parcourut dans tout le corps... des frissons de plaisir. Hein ?! J'ouvre grand les yeux, les idées un peu embrouillées. Pourquoi ressentais-je ses envies ? C'était Nate après tout, je ne devrais pas avoir ce genre de pensées... Essayant de ne rien laisser paraître. Je continue à passer une de mes mains le long de sa colonne vertébrale tout en essayant de faire abstraction de cette main qui effleurait mes côtes.

Je reprends un visage neutre lorsque Nate s'écarta pour déposer un baiser sur mon front. Le retour de notre rituel me tira un sourire avant qu'il ne s'estompe en entendant des bruits de pas. Nate l'avait entendu aussi et commençait déjà à chercher une cachette. Je le suivis alors qu'il nous emmena dans un couloir perpendiculaire et ouvrit une porte qui donna sur une petite pièce. Très petite. Non seulement de superficie mais aussi de taille. Je m’accroupis tandis que Nate alla se cacher dedans. Je lui lance un regard interrogateur en mode "t'es sérieux ?", mais c'était soit le cagibi soit l'auror, et le choix était vite fait.

Je rentre à sa suite, ferme la porte avant de m'installer à côté de lui. L'espace ne nous laissait pas beaucoup de marge de manœuvre et je me retrouvais coller à lui. Abaisser ma tête pour la poser sur son épaule aurait été tellement facile. Non ! Un auror était juste dehors, il ne faudrait pas plutôt se concentrer sur ça ? Sa main était à quelque centimètre de la mienne, je n'avais qu'à faire un mouvement des doigts pour l'agripper. L'auror passa devant le placard où nous étions cachés. J'entendais le cœur de Nate battre régulièrement, alors pourquoi le mien tapait aussi fort ?

Je replis mes jambes sur moi en passant mes bras autour des mes genoux comme pour éloigner ma main de celle de Nate. Je respire profondément en entendant que l'auror ne disparaisse.

Codage by TAC
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mes hiboux : 1332
Date d'inscription : 16/07/2013
avatar
Je suis le big boss
MessageSujet: Re: [Saison 6 - Intrigue 2 - MRPG 1] La quatrième attaque   Jeu 9 Juin - 17:44

Le membre 'Ghost' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Zones' : 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beauxbatonsandmagiev.forumactif.org
Mes hiboux : 57
Date d'inscription : 29/12/2014
avatar
MessageSujet: Re: [Saison 6 - Intrigue 2 - MRPG 1] La quatrième attaque   Jeu 9 Juin - 19:11

Spoiler:
 



Nathaniel E. Petterson
Il l'aimait.

Il était crétin. Abruti. Un idiot de première. Tomber amoureux de la seule fille qu'il ne pouvait pas avoir, c'était franchement la pire chose qui pouvait lui arriver et il y était parvenu! Il se serait applaudit ironiquement lui-même s'il le pouvait. Sauf qu'aussi cynique qu'il pouvait être envers lui-même, il ne pouvait pas se permettre de se déconcentrer, de se laisser aller. Maggie était la seule personne hormis ses soeurs avec qui il se permettait d'être lui-même tout en faisant des efforts pour être à la hauteur de ce qu'elle pensait de lui... Et maintenant, elle venait de quitter cette catégorie de personne. S'il y avait un sortilège lui permettant de faire taire ses sentiments, il l'aurait utilisé de suite. Sentir la main de Maggie caresser sa colonne vertébrale avait fait naitre d'innombrables frissons le long de son dos, espérant sincèrement que son coeur ne battait plus fort. Que faisait-elle là? Est-ce qu'il devait y comprendre quelque chose ou...? N'avait-elle pas conscience de jouer avec le feu? Si oui, pourquoi poursuivre? Et si non... S'écarter d'elle avait été la meilleure idée qu'il n'ait jamais eu. Autant parce qu'un auror arrivait que pour éviter d'être découvert. Si elle avait lu son trouble dans son regard... Mais, heureusement, ça n'avait pas été le cas. Alors pourquoi une partie de lui le regrettait? Petite note personnelle : frapper à coup de batte cette partie de lui-même...

Maggie ne tarda pas à le rejoindre dans l'étroit... euh... placard? Cagibis? Cache? Habitat pour elfe? Peu importait ce que c'était. C'est dans le noir complet, hormis le raie de lumière qui passait sous la porte, que Maggie vint s'installer à côté de lui, après avoir actionnée la poignée pour se dissimuler aux yeux de l'auror. Nate ne fit donc que s'entendre vaguement et sentir sa présence à côté de lui tandis que lui-même restait parfaitement immobile. Il avait estimé qu'une cache pareil n'encouragerait pas de rapprochements. Il avait sous-estimé l'influence d'une pièce noir où leurs sens étaient limités au toucher et à l'ouïe. Il sentait sa présence tout près de lui, comme s'il suffisait qu'il se décale d'un centimètre pour que son bras touche son épaule. Heureusement avait-il son blouson pour atténuer l'attirance qu'il avait pour elle, ne sentant pas sa peau contre la sienne ni son tee-shirt.

Expirant lentement, Nathaniel tenta de se concentrer sur les bruits de pas de l'auror qui passait devant leur cachette alors que sa main le picotait. Il ne pouvait pas se permettre, pourtant, de laisser son imagination lui suggérer quoi que ce soit, jusqu'à effleurer ses doigts. Dans un noir pareil, il était persuadé que si son coeur battait plus vite, même lui l'entendrait. Un bruissement lui appris que Maggie avait de toute manière retirer sa main et il retint un soupir de soulagement, alors qu'il se savait lui-même déçu. Les secondes défilaient en silence, n'entendant que les pas de l'auror raisonner... Avait-il vu l'autre auror? Des bruits de pas de courses leur confirmèrent que oui alors qu'il parlait dans une langue inconnue. Du français probablement mais seule Maggie aurait pu le comprendre.

Ils restèrent encore un temps qui lui semblait infinis dans le silence. Il avait l'impression de sentir son propre coeur battre alors même s'il se focalisait sur les aurors et non sur Maggie dont il ne pouvait s'empêcher de sentir la présence contre lui, lui donnant chaud une seconde. Il soupire en eu raison. Prenant son mal en patience, il imita Maggie en entourant ses propres jambes de ses bras tandis que des aurors parlaient derrière la porte... mais leur bruit de conversation et de pas s'éloignait. Manifestement, au ton de leur voix, ils étaient en alerte mais ils allaient chercher ailleurs... Tant mieux pour eux.

Nate attendit encore quelques secondes avant d'oser bouger. Glissant ses jambes sous lui, il s'avança à quatre pattes jusqu'à la porte et la tâta pour trouver la poignée qu'il ouvrit. Une fois la lumière retrouvée, il sortit de la cachette, écartant l'idée de présenter sa main à Maggie pour l'aider à sortir même s'il ne put s'empêcher de lui jeter un coup d'oeil. Plus fort que lui. Mais s'il pouvait éviter les contacts physiques... En réalité, s'il voulait pouvoir respirer, il valait même mieux qu'il évite tout contact, qu'il soit physique ou visuel, mais il ne pouvait pas se permettre d'être égoïste à ce point-là. Il limiterait, simplement, au strict nécessaire.

S'écartant de la porte, il se remit debout pour regarder dans le couloir, cherchant une direction à prendre loin de l'endroit où étaient partis les aurors en espérant que la porte permettant d'aller à la salle des prophéties n'était pas loin... Laissant maggie refermer la porte et s'occuper de la poignée, Nate s'éloigna dans le couloir pour essayer de trouver une porte, tirant les rideaux qu'il trouvait. Il allait retourner vers Maggie quand il remarqua une poignée dans le mur. Fronçant les sourcils, Nathaniel s'en approcha, faisant signe à Maggie de venir par ici, qu'il avait peut-être trouver quelque chose.

Actionnant la poignée, Nate ouvrit la porte... et esquissa un sourire en coin triomphant. Il n'aurait pas pu arriver jusqu'ici sans Maggie et, pour cette fois-ci, elle avait eu besoin de lui aussi pour le parcours, mais c'était tout de même la deuxième... ou troisième porte qu'il ouvrait et qu'ils avançaient. Mais cette fois-ci, ils ne avaient la confirmation puisque derrière le seuil les attendait des rangées entières de prophéties allant jusqu'aussi haut qu'ils pouvaient lever les yeux... Et peut-être même plus haut sur une ligne faisant une bonne centaine de mètres. Ou davantage. Délaissant la poignée qu'il tenait toujours, Nate s'avança dans la salle, regardant à droite et à gauche s'il y avait du monde... ce qui n'était pas le cas. En revanche, il put constater que les étagères de prophéties s'étendaient de chaque côté. La pièce était plongée dans le noir complet mais les prophéties étaient suffisamment nombreuses et lumineuses pour diffuser une douce lueur leur permettant de savoir où ils avançaient. Cela ne l'empêcha d'allumer le bout de sa baguette d'un discret Lumos avant de se tourner, enfin, vers Maggie :

"A toi l'honneur, tu as eu de la chance la dernière fois..."


Dernière édition par Ghost le Jeu 9 Juin - 19:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mes hiboux : 1332
Date d'inscription : 16/07/2013
avatar
Je suis le big boss
MessageSujet: Re: [Saison 6 - Intrigue 2 - MRPG 1] La quatrième attaque   Jeu 9 Juin - 19:11

Le membre 'Ghost' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Zones' : 7
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beauxbatonsandmagiev.forumactif.org
Mes hiboux : 57
Date d'inscription : 29/12/2014
avatar
MessageSujet: Re: [Saison 6 - Intrigue 2 - MRPG 1] La quatrième attaque   Jeu 9 Juin - 21:04

Zones:
 



« Infiltration en France »

Nathaniel & Maggie




Maggie A. Wight

    Mon coeur ne cessait de cogner. Dans ce petit espace sans bruit, j'espérais de tout mon être que Nate ne remarquerait rien. Ma respiration s'était accélérée alors que je ne peux résister à l'envie de tourner mon regard vers Nate. Dans le noir, j'espérais qu'il ne me remarquerait pas malgré le trait de lumière que la porte laissait filtrer.


Je détaille son regard sérieux, à l'affut du moindre signe des aurors, ses yeux dont j'avais follement envie qu'ils se tournent vers moi, sa mâchoire, ses lèvres... Raaa mais qu'est-ce qu'il me prenait ? Je détourne le regard, en le posant droit devant moi et en posant mon menton sur mes genoux. Si Nate n'avait pas été juste à côté de moi, je me serais cogner le front contre mes genoux pour avoir de telles pensées. Pourquoi je réagissais comme ça a sa proximité ? Pourquoi ? Coup de hache mentale. Pourquoi ? Coup de batte mentale. Pourquoiii ?

Bon, il était peut-être temps de penser à l'auror... non, aux aurors. Il y avait deux voix qui parlaient juste devant la porte. Pourquoi je ne les avais pas remarqué plus tôt ? Je pousse un léger soupir de frustration presque inaudible, tant j'étais frustrée de faire plus attention à la proximité qui existait entre Nate et moi, plutôt qu'au danger que représentaient les aurors. Je les entendais parler de deux silhouettes, Nate et moi, qui avaient pris la fuite dans ce couloir. Ils parlaient de prophéties et tombaient d'accord sur le fait d'aller prévenir les aurors de la salle des prophéties. "Qu'ils restent sur leurs gardes" dit l'un d'entre eux. En s'éloignant, je les entendis parler de vampire et du malheureux, André, qu'ils avaient retrouvé à moitié vidé de son sang avant qu'il ne l'envoie à l'hôpital.

Quand je sentis Nate bouger pour sortir, je le retins en posant ma main sur son bras, rencontrant le cuir de sa veste.

« Ils ont retrouvé l'auror de tout à l'heure, il faut faire attention, ils sont allés prévenir les aurors de la salle des prophéties. Ça veut dire qu'on n'est pas loin. »

Hé bien oui, s'ils avaient peur qu'on atteigne la salle des prophéties c'est qu'elle devait être proche. On touchait le bout mais il fallait être vigilant. Je le lâche alors qu'il regagne le couloir. Je le suis à quatre pattes pour sortir de cette cachette, fermer la porte et grossir la poignée. Le temps de me relever, Nate me fit signe de m'approcher. Il ouvrit la porte devant lui et tomba sur la salle des prophéties. On y était, enfin. Les obstacles avaient été particulièrement difficiles mais on avait réussi.

Je retourne le sourire de Nate avant de m'avancer dans la salle à sa suite. Je regarde frénétiquement autour de moi à la recherche de la moindre trace des aurors, me vocalisant sur tous mes sens, ce que ça faisait du bien de pouvoir de nouveau entendre.

Nathaniel alluma sa baguette avant de m'inciter à chercher la première. Je souris en levant les yeux au ciel.

« Oui, c'est vrai que depuis qu'on est arrivés, j'ai eu beaucoup de chance. »

Mais je ne baisse pas les bras pour autant et me dirige vers les premières prophéties qui venaient.

Codage by TAC
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mes hiboux : 1332
Date d'inscription : 16/07/2013
avatar
Je suis le big boss
MessageSujet: Re: [Saison 6 - Intrigue 2 - MRPG 1] La quatrième attaque   Jeu 9 Juin - 21:04

Le membre 'Ghost' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Prophéties' : 1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beauxbatonsandmagiev.forumactif.org
Mes hiboux : 57
Date d'inscription : 29/12/2014
avatar
MessageSujet: Re: [Saison 6 - Intrigue 2 - MRPG 1] La quatrième attaque   Dim 12 Juin - 14:29

Spoiler:
 



Nathaniel E. Petterson
Il l'aimait.

Un seul regard vers Maggie suffisait à le lui confirmer, si jamais il avait encore des doutes. Rencontrer son regard lui donnait l'impression de respirer, de se prendre un coup de jus, d'être incapable de détourner les yeux, de n'avoir qu'elle. Il se souvenait encore de la sensation de vide immense, de panique qu'il l'avait habité pendant une année entière. L'aimait-il déjà à l'époque? Il n'en savait rien, mais il avait l'impression que sans elle, il était perdu. Comme un centre de gravité, elle attirait son regard, son attention, sa perception de ce qui l'entourait et même ses sentiments et ses pensées. Comment pourrait-il garder ses distances alors tout son être n'était concentré que sur elle, réclamait sa proximité, d'entendre sa voix, de croiser son regard?

Le regard de Nate pétilla d'une lueur amusée alors que la jeune fille lui rendait son sourire en lui répondant avec une ironie savoureuse. Il n'avait malheureusement pas le choix, bien que cela fut difficile, sans aucun doute. Il en allait de leur amitié. Il répondit avec malice, lui faisant un clin d'oeil :

"Bien sûr que tu as de la chance, tu m'as moi."

Sur cette petite prétention, Nathaniel retourna en arrière pour fermer la porte et grossir la poignée pour qu'ils sachent par quelle porte ressortir avant de suivre Maggie. Parcourant les étagères, il essaya de voir si, ici, les prophéties étaient rangés par ordre alphabétique... Ce qui n'était pas le cas. Peut-être étaient-elles rangées par ordre chronologique de création, mais cela ne les aideraient pas beaucoup à trouver leur prophétie. Regardant les étagères, il chercha son nom sur les prophéties ou celui de Maggie mais ne trouva rien. Et ce d'autant plus que son regard se tournait toujours inévitablement sur son amie. Elle n'allait pourtant pas s'envoler! S'il voulait sortir d'ici rapidement, il avait intérêt à se concentrer.

Maggie avait beau lui avoir dit qu'elle allait bien, il restait toujours inquiet pour elle. Il aurait aimé connaitre ses pensées... Attendez, c'était le nom de Tori qu'il voyait là, n'est-ce pas? Nathaniel y porta la main mais fut incapable de retirer la prophétie comme prévu. Impossible, pourtant, de lire le nom qui se trouvait juste en-dessous, la poussière restait incrustée sur les lettres. C'était un vrai coup de chance qu'il ait vu "Victoria". Qu'il l'ait deviné surtout. Retirant sa main, il jeta un coup d'oeil à Maggie. Tori était radicalement différente de Maggie et malgré toute l'affection qu'il lui portait et la fascination qu'elle pouvait exercé sur lui... Elle n'arrivait pas à la cheville de Maggie. C'en était presque dommage. Avoir Tori était davantage du domaine du possible qu'avoir Maggie.

"Comment tu as fais pour l'arrêter, tout-à-l'heure?"

Continuant d'avancer le loin des immenses étagères -ils feraient quoi si les prophéties étaient en haut?- Nathaniel jeta un coup d'oeil à Maggie avant d'expliciter :

"L'auror. Si ce n'est pas m'entendre qui t'a arrêté, comment tu as fais?"

Il avait supposé, sur le moment, que Maggie avait enfin consenti à l'entendre mais puisqu'elle avait été privée de l'ouïe, cette explication ne tenait plus. C'était d'autant plus inexplicable qu'au vu de la fureur qui l'habitait, elle aurait dû être capable de le vider de son sang sans le moindre scrupule et sans hésitation. Peut-être même avec plaisir -normal pour du sang- et satisfaction. Nathaniel se permettait de manifester là sa curiosité, une curiosité hérité de sa mère qu'il muselait généralement- mais pour cette fois, cela lui permettait de laisser ses pensées se porter vers Maggie en toute "innocence".

Une voie forte, lancée à travers les les galeries, retentit jusqu'à ses oreilles. Elle venait de sa droite, mais il n'était pas encore à découvert, arrivé à l’extrémité de l'étagère, il ne s'était pas encore montré. Par prudence, il éteignit rapidement sa baguette alors que des bruits de pas se pressaient vers eux. Il n'y avait nulle cachette autour d'eux, leur meilleure chance était de se fondre dans la pénombre... en s'éloignant donc des prophéties. En restant donc au milieu de l'allée... Par terre. Son blouson pourrait faire l'illusion et Maggie était habillée toute de noire. Allongé sur le sol, immobile, ils avaient une chance de passer inaperçus.

Nathaniel saisit la main de Maggie et l'attira au centre de l'allée, là où ils étaient le moins visible avant de retirer son blouson. Si en se mettant sur le ventre, il pourrait faire illusion, les cheveux blonds étaient facilement repérable. Il le donna donc à Maggie et lui fit signe de se camoufler avec en montrant ses cheveux avant de s'allonger lui même sur le ventre, dissimulant son visage. Ils devaient être entièrement dans le noir, n'avoir aucune couleur qui attirait l'attention. Portant une chemise à manche longue, il ferait pas l'illusion. Ce n'était pas franchement la meilleure idée du siècle, mais c'était la seule qu'il avait eu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mes hiboux : 1332
Date d'inscription : 16/07/2013
avatar
Je suis le big boss
MessageSujet: Re: [Saison 6 - Intrigue 2 - MRPG 1] La quatrième attaque   Dim 12 Juin - 14:29

Le membre 'Ghost' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Prophéties' : 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beauxbatonsandmagiev.forumactif.org
Mes hiboux : 57
Date d'inscription : 29/12/2014
avatar
MessageSujet: Re: [Saison 6 - Intrigue 2 - MRPG 1] La quatrième attaque   Dim 12 Juin - 17:42

Zones:
 



« Infiltration en France »

Nathaniel & Maggie




Maggie A. Wight

    "tu m'as moi." Ces mots résonnèrent dans ma tête, provoquant en moi des séries de frissons et me tirèrent un sourire enjoué. Oui, je l'avais lui et je ne comptais pas le laisser filer à la première occasion. Malgré le fait que la situation que ne se prêta pas à sourire, je ne pu m'en défaire au moment où je me tourne vers les prophéties. Des milliers voire des millions de boule de cristal nous entouraient.


En Angleterre nous avions eu de la chance de tomber rapidement sur les nôtres mais aurions-nous autant de chance ce soir ? Tous les aurors qui nous avaient fait face me diraient plutôt le contraire mais il était inenvisageable de baisser les bras si près du but.

Me déplaçant lentement devant l'étagère devant moi, je scrute toutes les plaques dans la recherche du nom de Nate ou du mien. Il y en avait tellement, comment être sûre que je ne passais pas à côté DES prophéties en question. D'autant plus que j'étais plus petite que Nate, j'avais donc moins de chances de les trouver. Mais bon, quel était le pourcentage de chance que les prophéties recherchées soient inaccessibles... mais quel était le pourcentage de chance que les prophéties soient accessibles ?

Je reste tout de même concentrée, lorsque la voix de Nate retentit. Je me stop devant ma rangée, sans me tourner vers Nathaniel avant qu'il ne développe sa question. M'arrêter. Je devinais qu'il voulait parler du moment où j'avais bu le sang de l'auror. Comment j'avais fait pour m'arrêter et ne pas le tuer ? En dehors du fait que son sang était infect ? Rien que de penser au goût aigre et à l'odeur de pourriture, je ne peux retenir une grimace.

« J'avais juste envie de lui faire mal, de lui faire peur, pour ne plus qu'il recommence. »

J'avais réussi à arrêter de boire son sang, mais même après ça, je n'en avais pas fini avec l'auror. Je me souviens de la violence que j'avais mise dans mon coup de pied, c'était même étonnant que l'auror ne soit pas mort sur le coup. Si Nate ne m'avait pas arrêté, je l'aurais surement cogné jusqu'à ce que le rouge recouvre son visage. Heureusement, Nate était intervenu. Sans même se soucier de ce qui pourrait lui arriver. La rage m'habitait, j'étais capable de tout lorsque j'étais dans cet état. De tout, sauf de m'en prendre à mon ange gardien et ça il le savait. Je finis par me tourner vers Nathaniel, une main sur l'une des étagères.

« Je n'avais pas l'intention de le tuer, enfin... pas en buvant son sang. »

Je venais de finir ma phrase quand une voix s'éleva parmi les colonnes de sphères. Les aurors. Je cherche frénétiquement une cachette lorsque je sentis la main familière de Nate saisir la mienne. Je me laisse aller jusqu'au centre de l'allée et le regarde enlever son blouson. Je lève un sourcil interrogateur lorsqu'il me le tend et me fit signe de cacher mes cheveux avec. Lorsque je le vis se mettre à plat ventre dans la pénombre, je compris où il voulait en venir. A moitié dans le noir, les aurors ne nous remarqueront pas au vu de nos habits foncés.

Nate avait les cheveux bruns, passé inaperçu était plus simple, mais avec ma blondeur, ce serait plus compliqué, d'où le blouson que je ne mis guère de temps à mettre sur ma tête. L'odeur de Nate m’envahis et je serre le blouson contre moi avant de m'allonger à ses côtés. Une partie de mes pensées étaient fixée sur les pas de l'auror, mais la partie dominante était tout entière tournée vers l'odeur que dégageait le blouson de Nate. En fermant les yeux, je pouvais très facilement l'imaginer me tenir dans ses bras, d'autant plus que je sentais le contact de sa hanche contre la mienne.

Le rouge me monte aux joues, et je remerciais Nate de m'avoir donné sa veste. Je me fixe sur la partie concentrée sur l'auror et note qu'il avait dépassé notre rangée depuis un petit moment. Je me risque à jeter un coup d'oeil au-dehors afin de m'assurer que la voie était libre avant de me relever, faisait glisser la veste sur mes épaules. Je tends la main à Nate pour l'aider à se relever avant de lui tendre son blouson avec une pointe de regret.

Afin de camoufler mon trouble, je me tourne vers la rangée de prophéties derrière moi et tombe sur un parchemin usé par le temps avec le début du prénom commençant par "Ma"... et quel était ce pourcentage de chance que j'avais de tomber sur ma prophétie ? Le reste était caché par de la poussière. Je m'en approche pour nettoyer l'étiquette à l'aide de mon pouce.

...

Mon nom entier se trouvait devant moi. Mon coeur ce serra en repensant à l'état de la dernière prophétie. J'avais agi sur le coup de la colère et pourtant je ne le regrettais absolument pas, mais aurais-je le courage de faire de même ? Je prends la sphère dans ma main avant de me tourner vers Nate.

La colère me faisait faire des choses insensées et pourtant, briser ma prophétie était la meilleure décision que j'avais prise ce soir-là. Je refusais qu'on me manipule ou que je sois manipulé pour une pauvre prophétie qui risquait d'être fausse. Comme pour me donner du courage, je ne lâche pas Nate des yeux alors que le cristal rencontre le sol.

Je ne cille pas des yeux lorsque le fracassement se fit entendre avant de me frotter les mains l'une contre l'autre.

« Bon trouvons la tienne maintenant. »

Codage by TAC


Dernière édition par Ghost le Dim 12 Juin - 18:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mes hiboux : 1332
Date d'inscription : 16/07/2013
avatar
Je suis le big boss
MessageSujet: Re: [Saison 6 - Intrigue 2 - MRPG 1] La quatrième attaque   Dim 12 Juin - 17:42

Le membre 'Ghost' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Prophéties' : 7
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beauxbatonsandmagiev.forumactif.org
Mes hiboux : 57
Date d'inscription : 29/12/2014
avatar
MessageSujet: Re: [Saison 6 - Intrigue 2 - MRPG 1] La quatrième attaque   Dim 12 Juin - 23:10

Spoiler:
 



Nathaniel E. Petterson
Il l'aimait.

Qu'ils soient en train de combattre un auror, de chercher un endroit pour fuir, qu'ils se protègent, qu'elle lui donne son sang, qu'ils cherchent leur prophétie, qu'il ensorcèle une porte, qu'ils se dissimulent dans une sombre cachette, qu'elle lui sourit, qu'il l'ignore... Cette certitude pulsait en lui, résonnait à ses oreilles, s'imposait à lui comme une évidence. Il avait une conscience aigüe de sa présence, comme si une partie de lui était focalisée sur elle en permanence, au détriment de ce qui l'entourait, malgré lui. Il l'aimait. Et c'était dangereux pour eux.

Maggie lui avait répondu... Et pourtant, cela ne répondait pas à sa question. Il pensait l'attrait du sang plus fort que tout mais elle avait pourtant réussit à s'écarter de l'auror, repoussant sa soif de sang pour une soif de violence et de mort que celle du sang ne pouvait pas lui offrir. Comment était-ce possible que son besoin de sang passe après alors même qu'elle avait craint être incapable de s'arrêter avec lui? Toutes ses questions, Nathaniel devrait attendre avant d'en recevoir les réponses car dans l'ordre des priorités, se dissimuler aux yeux d'aurors passait avant sa curiosité.


Couché sur le sol, ses bras croisés sous sa tête, son front collé sur ses avant-bras croisés, Nathaniel sentit Maggie s'étendre près de lui. Très près de lui. Le faisait-elle exprès ou bien...? Oui, bien sûr qu'elle le faisait exprès, ils devaient être le plus éloignés des prophéties pour passer inaperçue, quitte à être l'un contre l'autre. Nathaniel retint sa respiration en sentant sa hanche se coller à la sienne et sentit un frisson lui chatouiller le creux du dos avant de reprendre sa respiration. La sensation était étrange... Etait-ce du désir? Il ne le pensait pas, c'était différent... Comme s'il osait un contact auquel il n'avait pas le droit. Sauf que c'était Maggie qui l'avait provoqué et il se concentra sur sa propre immobilité. Il ne devait ni s'écarter d'elle pour cesser son trouble, ni se rapprocher d'elle. Cela pourrait faire du bruit ou un mouvement qui pourrait attirer l'oeil des aurors. S'acharnant à respirer de sorte à ne pas faire de bruit, Nathaniel essaya de se concentrer sur sa respiration et le bruit des pas des aurors, ce qui ne l'empêchait malheureusement pas d'avoir une trop grande conscience de son contact. Ce n'était qu'une hanche, nom d'une goule en tutu! Un simple contact à travers des vêtements. Comment Maggie arrivait-elle à ne pas sentir l'électricité entre eux? Ah oui, elle n'avait pas fait la même étourderie que lui.

Maggie bougea soudain et Nathaniel releva la tête. Roulant sur les fesses, il attrapa la main tendue de son amie qui était déjà debout pour se relever à son tour. Il avait l'impression de lire des sens ambigües partout... Cette hanche, cette main... Être amoureux ne lui réussissait pas. Pourtant, il était incapable de détacher ses pensées d'elle. Il récupéra son blouson qu'il enfila rapidement. Il avait eu une excellente idée de le prendre dans cette expédition...

De nouveau loin d'éventuelles aurors, les deux amis reprirent leurs recherches de leur prophéties, traversant une allée pour inspecter une autre étagère. Ou plutôt Maggie se détourna pour regarder une autre étagère tandis que lui-même traversait l'allée pour aller inspecter d'autres prophéties. C'est ne plus entendre ses pas qui attira son attention. Il se retourna vers Maggie, prêt à l'interroger du regard quand il croisa son regard presque déterminé, une petite pointe d'incertitude brillant légèrement peut-être. Son attention descendit jusqu'à la main de Maggie, refermer sur une petite boule de cristal où des volutes blanches se mouvaient à l'intérieur.

Le jeune homme reporta son attention sur le visage de Maggie. Sa première réaction aurait été de sourire pour féliciter son amie, mais la lueur d'incertitude avait disparue pour une volonté de fer. Que prévoyait-elle donc de faire qui demandait une si grande détermination? C'est quand elle leva le bras qu'il comprit et assista donc à l'éclatement de la prophétie sur le sol... qu'il ponctua d'un léger sourire amusé. Maggie qui prenait sa vie en main, pleine de détermination, refusant de se laisser manipuler... cela faisait plaisir à voir. S'essuyant les mains d'une saleté, elle l'invita à poursuivre ses recherches. Avec un sourire en coin malicieux, Nathaniel se détourna pour poursuivre ses recherches. Il avait craint que l'intérêt de Maggie pour les prophéties ne tournent à l'obsession mais... Peut-être avait-il surestimé l'impact que celles-ci avaient sur Maggie. Et cela le ravissait.

Se tournant, il reprit donc ses recherches, tombant sur une nouvelle prophétie portant une certaine Amy, inconnue au bataillon, il passa donc rapidement à la suivante qui ne lui dit rien de plus. L'une après l'autre, Nathaniel passa plusieurs rangées d'une seul coup, navigant entre les étages visibles jusqu'à une prophétie terminant par "rson". Nate passa son doigt dessus pour lire le nom entier. Petterson... Cassandra? Il resta pensif devant une seconde avant de jeter un oeil à Maggie pour lui souffler la raison de son arrêt :

"Cassie."

Puis il reprit son chemin. Quand il briserait sa prophétie, il ferait attention de viser en plein dans la direction de la prophétie de sa soeur, histoire de faire d'une pierre deux coups. Il avança encore un temps qui lui sembla interminable avant de tomber sur "Nath  ie   ett rson". Il la saisit et la retira de son socle sans la moindre gène, confirmant ainsi qu'il s'agissait bien d'une prophétie le concernant et se tourna vers Maggie avec un sourire triomphant. Le jeune homme fit demi-tour pour retrouver la prophétie de sa petite soeur, reculant de quelques pas et jeta la boue de cristal de toutes ses forces dessus, explosant celle de Cassandra et sa voisine du premier coup et cassant quelques unes autour par la même occasion. Avec une expression de profonde satisfaction, Nate se tourna vers Maggie :

"Voilà, le ménage est fait. On rentre?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [Saison 6 - Intrigue 2 - MRPG 1] La quatrième attaque   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Saison 6 - Intrigue 2 - MRPG 1] La quatrième attaque
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Beauxbatons & Magie :: Archives :: Archives-
Sauter vers: